Films·Spectacles

Bilan culturel de l’été 2016

Coucou !

Je me suis tellement absentée durant ces derniers mois que j’ai décidé de rassembler mes chroniques « sorties culturelles » en un gros bilan estival. Je reviens donc ici sur les sorties faites en juin/juillet/août 2016 (jusqu’à aujourd’hui).

Spectacles

Les mangeurs de lapin, Palais de la Culture, Puteaux

mangeurs-de-lapin

En voilà un beau spectacle de cirque zinzin ! Quatre zigotos aux looks improbables qui utilisent tout l’espace scénique en alternant gags clownesques, interprétations musicales, prouesses de gymnaste et humour à gogo. Un petit coup de cœur pour Gérard, l’homme élastique au style pince sans rire, et pour George, le grand Britannique qui relève des défis sans queue ni tête mais infiniment drôles. C’était donc une belle soirée, qui eu sur moi l’effet d’une bouffée d’air frais, la veille de mon déménagement.

Les faux British, Théâtre Saint-Georges, Paris

les-faux-britishFortement influencée par une collègue, j’ai rapidement acheté des places pour ce spectacle lorsque j’en ai eu l’occasion. Le concept ? Une pièce qui met en scène la création d’une pièce de théâtre, interprétée par des comédiens amateurs (qui sont en réalité de vrais comédiens). Vous suivez ? L’intrigue : un meurtre à la Agatha Christie et une enquête menée en huis-clos.

La proposition était alléchante, malheureusement, je n’ai pas pu profiter du spectacle à cause du lieu : le Théâtre Saint-Georges est en effet un LIEU A FUIR ABSOLUMENT ! Très serrés, les rangs ne me permettaient pas de poser mes pieds au sol en étant assise ! L’horreur absolue… J’ai littéralement creusé le fauteuil devant moi avec mes genoux, tordant mes jambes à gauche et à droite…

theatre-saint-georges-jambes
Seuls les orteils touchent le sol…

Il faisait également une chaleur infernale dans cette salle remplie à ras bord. Bref ! Une expérience catastrophique, qui m’a empêchée de regarder la scène, de me concentrer sur les dialogues et de profiter de la soirée, tout simplement. Une honte pour ce Théâtre !

Euro 2016, Stade de France

euro-2016Je place cet événement dans la catégorie « Spectacles », car c’est ainsi que j’ai vécu les deux soirées foot passées au Stade de France, durant ce mois de juin.

Un premier rendez-vous dans ce stade gigantesque occasionné par une invitation au travail : en tant que documentaliste, je réalise des veilles et des dossiers à la demande pour des clients internes. Il se trouve que l’un d’eux a été particulièrement ravi de notre travail, à ma collègue et moi (et il est très très bien situé dans l’organigramme). Il nous a donc invitées dans une loge VIP pour le match de pool Irlande-Suède. NORMAL.

La soirée fut évidemment folle, même si je ne suis pas du tout connaisseuse en foot : l’ambiance a pris le pas sur le jeu, pour ma part. Je me suis laissée entraîner par les supporters et les musiques. Le champagne a fait le reste ! Hihi !

La deuxième soirée fut encore plus exceptionnelle : nous avions acheté des places pour les quarts de finale l’année dernière, lorsqu’elles avaient été mises en vente. La chance fut avec nous : ce soir-là, la France jouait contre l’Islande. Un match complètement fou, puisque les Bleus ont marqué 5 buts ! Je vous laisse imaginer l’ambiance festive et la joie que nous avons partagée avec les autres supporters dans les gradins !

IMG_6517

J’y ai retrouvé le plaisir d’être ensemble, la joie communicative et la force incroyable d’un si grand public que je connais grâce aux concerts. On se sentait heureux, invincibles ! Deux expériences magnifiques que je recommande à tous (même aux têtus qui n’aiment pas le foot !).

Un chapeau de paille d’Italie, Comédie Française

programme_chapeaudepaille1516-page-001C’est mon amie A. qui m’a proposé une soirée à la Comédie Française, pour découvrir cette pièce d’Eugène Labiche. Par chance, pour la fin de la saison, le théâtre proposait des billets à 10 € ! Une occasion en or !

A ce prix-là, on imagine être assis en coulisses, mais NON ! Miracle ! Nous étions certes au deuxième balcon, soit quasiment tout en haut, mais en face de la scène. Résultat : une vue plongeante sur tout le théâtre, une visibilité impeccable et le sentiment de ne pas se faire arnaquer.

Et la pièce ? Ohlala, c’était SI GENIAL ! J’ai prévu de lire la pièce de Labiche pour découvrir ce qui se cache derrière le texte et derrière la mise en scène de Giorgio Barberio Corsetti.

Beaucoup d’inventivité dans l’interprétation de cette comédie : un rythme effréné, de la musique, de la couleur, de la joie, de la fantaisie et de la folie, voilà ce qui a enchanté ma soirée ! Entre Grease et Feydeau, l’ensemble prend vie dans une mise en scène décomplexée, où les éléments bougent facilement, où le tableau dessiné sur un drap figure un salon de Baronne, où un meuble à étagères est d’abord présentoir à chapeaux puis immeuble. C’était extrêmement vivant et entraînant ! Les acteurs menaient le tout à la baguette, avec une énergie revigorante !

Un petit verre de vin blanc durant l’entracte, dans les beaux salons de la Comédie Française, a fini de me  charmer. C’était une soirée parfaite, sans aucun doute l’un des meilleurs spectacles que j’ai pu voir cette année !

Merci Labiche, merci Corsetti !

Kheiron, Théâtre République, Paris

kheiron_republiqueJe ne connaissais pas tellement Kheiron, si ce n’est que j’avais eu un aperçu de son spectacle en première partie du spectacle du Comte de Bouderbala. J’ai eu l’occasion d’acheter des places, je me suis laissée tenter.

Et j’ai bien fait ! Comme le vantent les nombreux titres de presse qui illustrent son affiche, Kheiron est assurément le roi de l’impro et de la tchatche. Le concept du spectacle ? Salle allumée, il interroge le public sur tout et rien (Qui est le plus jeune ? Qui est le plus vieux ?) et interagit avec les réponses des spectateurs. Tout est propice à la blague, à la déconne. On se sent entre amis, durant une soirée où les répliques et taquineries fusent, où la blague improvisée est reine. Le hasard fait sans doute bien les choses, car les échanges entre le public et Kheiron sont toujours savoureux, plein de surprises et de rebondissements. Par exemple :

– Madame, comment avez-vous annoncé votre grossesse à votre mari ?
– [La dame rit.]
– Nous avons donc une sorcière ce soir dans la salle ! Gniarkgniarkgniark [Il imite grossièrement le rire de la dame et c’est très drôle.]
– [La dame rit.]
– Allez, dites-nous ce qu’il y a de drôle ! Vous êtes obligée maintenant ! Vous ne l’avez pas dit au papa c’est ça ?
– Non, c’est qu’il était marié.

Voilà le genre d’échange qui a eu lieu ce soir-là ! Autant vous dire que c’est un spectacle que l’on doit pouvoir savourer à l’infini !

Je vous conseille fortement ce show si original, orchestré par un Kheiron talentueux, que l’on sent sincère et aimant. Très chouette !

Cinéma

Ces dernières semaines, quelques rares sorties ciné, deux blockbusters qui ont eu le mérite de me divertir de mes tracas de déménagement.

cine-juin-juillet2016

X-Men : Apocalypse, de Brian Singer

Rien de très incroyable dans ce nouvel épisode des X-Men, si ce n’est que l’on découvre la jeunesse des futurs héros que l’on connaît si l’on aime cet univers. J’étais un peu frustrée de ne pas voir plus de transformations de la part de ma chère Mystique, mais j’ai aimé faire la rencontre de la jeune Jean. Beaucoup de grand spectacle, un film qui pétarade dans tous les sens et qui change les idées, rien de plus.

Alice de l’autre côté du miroir, de James Bobin

Beaucoup de fantaisie dans cette suite du fameux « Alice au Pays des Merveilles » : couleurs, jolies vues fantasmagoriques, personnages illuminés… Je me suis laissée entraîner par cette histoire de temps à remonter et d’événements à modifier pour sauver le Chapelier Fou. Toutefois, ce n’est pas un film qui marquera ma mémoire : encore une fois, un bon divertissement.

Rendez-vous fin août pour les découvertes culturelles qui auront ponctué la fin de mon été !

Une réflexion au sujet de « Bilan culturel de l’été 2016 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s