Expositions et visites·Films·Spectacles

Bilan culturel d’avril 2016

Bonjour à tous !

Cette fois, je publie mon bilan mensuel à temps. Le mois d’avril est passé bien vite, je n’ai pas vraiment eu le temps de profiter de sorties culturelles, si ce n’est pour une exposition, un spectacle et deux films. C’est mieux que rien !

Je suis prise par mon boulot, qui s’est révélé assez intense ces dernières semaines. Fatiguée, je n’avais plus la pêche pour sortir ou écrire le soir. Moins de sorties, donc, mais aussi moins de chroniques. Je vais tenter de rattraper le retard, car malgré tout, j’ai beaucoup lu durant ce mois d’avril.

Exposition

Apollinaire, le regard du poète, Musée de l’Orangerie

expo-apollinaire-orangerieCe qui est pratique avec les promos de documentalistes, c’est que nous sommes partout… notamment dans les musées ! Une copine m’a gentiment proposé d’aller découvrir la nouvelle expo du Musée de l’Orangerie, consacrée à Apollinaire.

C’était une belle surprise, car je dois dire que l’affiche ne me faisait pas rêver. Une expo sur Apollinaire ? Mais qu’est-ce qu’on va donc y trouver ?

Figurez-vous que c’est une expo très riche : Apollinaire, en plus d’être le poète joueur que nous connaissons tous grâce à ses calligrammes, était aussi un critique d’art réputé, qui avait le pouvoir de lancer une carrière. Il a côtoyé les plus grands de son époque (Picasso, Rousseau…) et a baigné dans un milieu artistique très riche. De nombreuses peintures sont donc exposées, aux côtés de ses dessins, ses poèmes, mais aussi des photos de lui, de son appartement, de ses proches, des courriers, des ouvrages… Un ensemble très éclectique qui illustre sans doute très bien le quotidien de cet homme fantaisiste.

En sortant, j’ai eu envie de relire ses poèmes et de m’offrir son « Bestiaire »… J’attends de trouver une belle édition.

A voir si vous êtes amateur d’Apollinaire ou si vous êtes de nature curieuse, tout simplement !

Spectacle

Arnaud Ducret, Casino de Paris

arnaud-durcet-casino-paris

Je suis plutôt convaincue par Arnaud Ducret, que l’on voit notamment dans Parents, mode d’emploi sur France 2. Simple et drôle, il n’a pas peur du ridicule et a l’air d’être un sacré déconneur. Il ne m’en faut pas plus pour apprécier un comédien !

C’est donc pour mon anniversaire que nous sommes allés découvrir son spectacle au Casino de Paris (qui est, au passage, une jolie salle  TRES confortable, ça mérite d’être souligné !).

Après une première partie musicale (en compagnie du groupe folk Bon Air) fort sympathique et d’une entracte (sic !) un peu trop longue, Arnaud Ducret a enfin commencé son show.

C’est un mélange de stand-up et de sketches que l’humoriste nous propose : charismatique et séducteur, Ducret insiste sur son côté féminin, tout en jouant le macho. Il incarne aussi plusieurs personnages mais je le préfère au naturel, bavassant sur les hommes et les femmes, les expressions normandes (région dont il est originaire)…

Sa faiblesse ? Il parle trop vite. Je ne comprends pas tout ce qu’il dit et cela dessert son discours. Tant pis ! Sa fougue, sa manière d’occuper l’espace en dansant et de jouer avec le public efface ces mauvais côtés. Un bon spectacle d’humour sans prise de tête !

Cinéma

cine-avril2016.png

Début avril, j’ai été invitée par UGC à une avant-première des Habitants de Raymond Depardon, en compagnie du réalisateur. Impossible de refuser une telle opportunité ! Depardon, documentariste renommé, ne pouvait que me séduire avec son nouveau film. Les Habitants est une ode à l’amour des mots, des conversations. Equipé d’une caravane et d’une caméra, l’homme a invité des habitants de petites villes françaises à continuer leur conversation à l’intérieur, à l’abri des regards. Toujours à deux, ces couples d’amis, d’amoureux, de parents/enfants abordent donc tous les sujets qui nous concernent au quotidien… Le travail, l’avenir, la relation de couple. Les mots sont crus, les phrases ne sont pas terminées, la violence verbale est omniprésente. Car c’est bien comme ça que parlent les Français ! Ce formidable travail de récolte des mots nous touche au plus profond de nous. On est étonné, amusé, séduit, attristé, on rit, on pleure… Depardon a l’art de révéler la parole sans brusquer l’orateur. Le naturel est ce qu’il y a de plus admirable dans ce film. Le débat qui a suivi la projection était très riche également ! Un réalisateur humble et à l’écoute face à un public passionné et passionnant. MERCI !

On change tout à fait de registre avec Grimsby, agent trop spécial, de Sacha Baron Cohen. On ne rate jamais les films totalement déjantés de cet acteur fou, et même si le pitch de ce dernier film ne me séduisait pas particulièrement, je suis allée au ciné pour sa sortie. Une fois de plus, l’humour au dixième degré est requis pour apprécier cette histoire d’espion dégénéré, qui accompagne son frère chéri dans des aventures rocambolesques. Tout est poussé à l’extrême, comme dans tous les films de Sacha Baron Cohen. L’humour est trash, les personnages pires que des caricatures, les situations folles et inédites. Original, cette parodie de film d’espionnage n’est pas à mettre devant les yeux de tout le monde mais elle a le mérite d’oser, même le plus impensable. A voir si vous aimez le réalisateur et ses précédents films (Borat, The Dictator…).

Ca sera tout pour avril ! Un joli mois de mai à tous !

3 réflexions au sujet de « Bilan culturel d’avril 2016 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s