Livres

Vous descendez ?, Nick Hornby

vous-descendez_nick-hornbyPourquoi ce livre ?

L’autre jour, la bibliothèque du CE de mon boulot (vous suivez ?) vidait ses étagères en vendant les livres rarement empruntés à quelques centimes. J’ai jeté un œil et choisi ce roman, car j’étais intriguée depuis quelques temps par Nick Hornby. C’était l’occasion de découvrir l’auteur !

De quoi ça parle ?

La nuit du Nouvel An, à Londres, quatre personnages qui ne se connaissent pas se retrouvent en haut d’un immeuble… tous décidés à en finir avec la vie qui ne leur fait pas de cadeau. Une rencontre atypique qui va les lier et bousculer leurs projets…

Mon avis

Le thème du suicide ne m’avait pas particulièrement séduite, et pourtant, j’ai été happée par l’originalité du résumé et par une citation alléchante, indiquant que « le résultat est aussi inattendu qu’hilarant » ! Moi qui possède beaucoup de romans noirs, j’avais bien envie d’un bouquin rigolo ! Voilà pourquoi je n’ai pas tardé à me lancer dans cette histoire.

Alors, est-ce que j’ai ri ? Soyons francs, non. En revanche, j’ai souri à plusieurs reprises. Car il faut reconnaître que le premier talent de l’auteur, c’est son style ! Il m’a fait penser à Vous plaisantez, monsieur Tanner, de Jean-Paul Dubois (que j’avais adoré !). Grinçants, absurdes, les mots choisis rendent la situation plus drôle qu’elle ne l’est.

Les quatre anti-héros sont de touchantes caricatures : Martin, présentateur télé connu, qui a eu le malheur de coucher avec une mineure ; Maureen, mère célibataire d’un fils handicapé mental ; Jess, ado paranoïaque ; et JJ, musicien aux rêves brisés… On s’y attache assez rapidement, puisque chacun d’entre eux a la parole, dans des chapitres en alternance.

Malheureusement (oui, vous le sentiez venir), je me suis lassée de leurs conversations hautes en couleurs. Une fois la rencontre et les premiers bouleversements que cela induit passés, j’ai un peu décroché de l’histoire. J’avais envie qu’il se passe des aventures rocambolesques, elles mettaient du temps à arriver et étaient peu nombreuses.

C’est donc le style foufou de Nick Hornby qui m’a permis de terminer ce roman, puisque j’avais envie d’en finir. Il ne faut s’attendre à une histoire très rythmée : le centre de l’action, ce sont les quatre personnages principaux et leurs points de vue sur leurs vies. A tenter si vous aimez les écrivains loufoques et les protagonistes aux fortes personnalités !

3 réflexions au sujet de « Vous descendez ?, Nick Hornby »

    1. Ah ouf, j’ai réussi à exprimer ce que j’ai ressenti, alors… J’avais peur de ne pas faire passer le message. Si tu as des conseils de romans d’humour noir, je suis preneuse !

      1. Les livres de Nadine Monfils avec Mémé Cornemuse sont pas mal dans le genre humour noir. Il y a bien entendu le « Magasin des Suicides » de Teulé qui est un bijoux. Et un classique. Thomas Gunzig écrit aussi de bons livres. Humour noir et poésie. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s