Livres

Colomba, Prosper Mérimée

merimee-colombaPourquoi ce livre ?

Il m’a été prêté par ma copine Lulu, grande lectrice de classiques. Je me suis lancée aveuglément dans l’aventure !

De quoi ça parle ?

Le colonel anglais Nevil et sa fille Lydia arrivent en Corse et font la connaissance d’Orso  et de Colomba della Rebbia. Tous deux, frère et sœur, sont les derniers descendants d’une célèbre famille corse en guerre depuis des décennies avec une autre famille, les Barricini. Alors qu’Orso veut oublier la loi du talion qui régit les deux familles, Colomba n’a qu’un but : venger la mort de leur père, assassiné dans des circonstances mystérieuses.

Mon avis

Il faut parfois (voire souvent) faire confiance aux amis prêteurs de livres : l’histoire d’une vendetta corse et la couverture vieillotte du bouquin (pardon Lulu) ne me vendaient pas du rêve. Pourtant, j’ai beaucoup aimé cette histoire hors du commun : je n’avais jamais lu d’aventure pareille, ni de récit ayant lieu en Corse. Mérimée dresse son action dans un décor typique, celui d’un petit village corse dans lequel deux familles à fort caractère se font la guerre. Le maquis, la tradition et le dialecte corse sont omniprésents : on voyage donc avec Mérimée et c’est avec grand plaisir.

L’intrigue, quant à elle, a tout le charme des romans classiques : pas de grands rebondissements, de jolies scènes inattendues, du hasard, une pincée d’amour, une bonne dose de caractère… On se plait en compagnie de la sauvage Colomba, maligne et courageuse, un peu trop impulsive peut-être ; ainsi qu’avec Orso, un personnage au sang-froid, plus doux, plus apaisé. Les Nevil, eux, découvrent la Corse comme le lecteur et offrent un regard neuf sur ces traditions meurtrières.

Comment cette histoire va-t-elle finir ? La vengeance règnera-t-elle en maître ? La justice l’emportera plutôt ? Voilà ce que l’on se demande tout le long du roman, jusqu’à cette jolie fin, où Colomba reste fidèle à elle même, la tête haute. Quelle belle héroïne !

Besoin de voyage, d’aventure, de personnage féminin impétueux ? Colomba est fait pour vous !

MERIMEE Prosper, Colomba, éditions Le Livre de Poche, 1980 (paru initialement en 1840), p. 217 à p. 386 (169 pages)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s