Livres

Jamais seule, Sandrine Dureuil

jamais-seule_sandrine-dureuilPourquoi ce livre ?

Sandrine tient le blog Vu de mes Lunettes depuis quelques temps et au fil des échanges, elle est devenue une vraie copine. Nous avons eu l’occasion de nous rencontrer autour d’un thé, mais au-delà, c’est une nana dont je me sens assez proche et qui ne manque jamais de me réconforter quand ça ne va pas ou de prendre de mes nouvelles, voire de m’envoyer des petits mots.

Quand elle a enfin publié son roman en numérique chez Librinova, j’ai évidemment sauté dessus et me le suis procuré ! Le vrai défi était de le lire sur mon smartphone.

De quoi ça parle ?

Agathe, atteinte de mucoviscidose, décède brutalement. Sa jumelle Alicia doit affronter le présent et l’avenir sans son âme sœur… Un défi qui semble insurmontable. Pourtant, l’amour qui unit les deux sœurs va lui venir en aide, même de l’au-delà.

Mon avis

Je l’avoue : le plus difficile fut de me lancer, freinée par la lecture sur smartphone. Il faut dire que cela n’est pas très confortable… Pourtant, un aller-retour en train et quelques weekends m’ont permis de me plonger dans ce roman numérique et d’oublier, un temps, le support de lecture.

Très vite, je me suis pris d’affection pour Alicia, jeune femme introvertie toujours inquiète pour sa sœur, qui, une fois seule, se retrouve perdue et abandonnée. Pourtant bien entourée par ses proches, elle perd tout espoir au décès de sa sœur et l’on croise très fort les doigts pour qu’elle trouve le moyen de rebondir. Je me suis aussi beaucoup attachée aux parents des jumelles, qui sont, à tort, mis de côté par Alicia. Prévenants mais aussi meurtris par la disparition de l’une de leurs filles, ils essayent tant bien que mal de mener leur deuil en accompagnant Alicia. On les sent désemparés, cela m’a plu. Des personnages très émouvants, qui ont su me toucher à plusieurs reprises !

L’histoire se concentre sur le deuil d’Alicia. L’émotion est présente à chaque page, et cela remue, bien évidemment. Heureusement, elle progresse petit à petit et retrouve l’espoir, accompagnée par son ami Ludovic. J’aurais aimé un peu plus d’action et de rebondissements : on se concentre peut-être un peu trop sur les pensées et sentiments d’Alicia. Les derniers chapitres prennent toutefois un peu d’envergure et reprennent vie avec notre héroïne, finalement plus forte qu’il n’y paraît !

Je me suis donc laissée séduire par ce roman sur le deuil, qui décrypte avec justesse et précision toutes les étapes à traverser dans un tel moment : déni, colère, tristesse, abandon, acceptation. Ajoutez à cela une relation entre jumelles fusionnelles et vous obtenez un concentré d’émotions !

Bravo Sandrine, pour ce joli travail. On sent que tu y as mis tes tripes. A quand le prochain ? 🙂

2 réflexions au sujet de « Jamais seule, Sandrine Dureuil »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s