Livres

Bel-Ami, Guy de Maupassant

bel-ami-maupassantPourquoi ce livre ?

Je l’avais acheté en occasion l’année dernière pour 2€, prise d’une envie subite de lire un classique. Il a un peu patienté dans mes étagères, jusqu’à ce que l’envie de visionner l’adaptation de 2012 (avec Uma Thurman et Robert Pattinson) me prenne. Il fallait bien sûr que je lise le roman avant…

De quoi ça parle ?

L’histoire se situe à Paris au 19e siècle, à l’ère des belles manières, des jolis costumes et des robes élégantes. On suit le parcours de Georges Duroy, fils de paysans ambitieux, prêt à tout pour « devenir quelqu’un ». Sans scrupules pour atteindre son but, Georges va trahir ceux qui l’entourent, quitte à séduire, flatter et blesser pour réussir.

Mon avis

C’est un roman qui se savoure ! J’aurai mis plus de deux semaines à lire ces 400 pages environ, mais j’ai été séduite par l’ensemble. L’écriture riche de Maupassant nous plonge immédiatement dans l’atmosphère de la Belle Epoque : nous arpentons les rues et cafés parisiens avec notre héros, nous admirons les appartements bourgeois des femmes qu’il côtoie. C’est cette ambiance que j’ai préféré !

L’histoire, quant à elle, n’est pas faite d’incroyables rebondissements. Elle suit progressivement l’ascension de Georges Duroy, à travers le milieu journalistique et politique parisien de l’époque. C’est pourquoi le roman se lit tranquillement et ne se dévore pas.

Finalement, je me suis plutôt attachée à Georges, malgré tout. J’étais bluffée par son sang-froid et ses choix. Peu importe le talent, c’est la gouaille et l’impertinence qui permettent l’ascension de l’ambitieux jeune homme. Grâce à cela, l’imposteur épouse l’une après l’autre les femmes qui ont le pouvoir de le rendre riche et célèbre ; il devient grand journaliste, même sans aucun talent d’écriture ; il flaire les bonnes affaires politiques et sait choisir son camp au bon moment. Menteur et égoïste, Georges Duroy est un personnage détestable mais l’on aime suivre ses aventures malgré tout, pour voir jusqu’où il est capable d’aller.

C’est donc un classique que je vous conseille, si vous avez envie de suivre un habile stratège mais aussi, et surtout, si vous êtes tenté par un petit voyage dans le Paris du 19e siècle. Je n’ai plus qu’à regarder le film, maintenant… Youpi !

8 réflexions au sujet de « Bel-Ami, Guy de Maupassant »

  1. Je n’ai toujours pas lu celui-ci mais j’avais beaucoup aimé « Boule de suif » et garde donc un très bon souvenir de l’écriture de Maupassant.
    As-tu lu « Au bonheur des dames » de Zola ? En le lisant j’avais vraiment l’impression d’être projetée dans le Paris du XIXème siècle, comme toi avec Maupassant.

    1. Coucou ! Non, je n’ai pas lu « Au bonheur des dames », mais j’ai eu un petit coup de déprime après avoir lu Zola (« Thérèse Raquin »), donc je vais attendre un peu encore…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s