Livres

658, John Verdon

658_john-verdonPourquoi ce livre ?

Un livre gagné il y a plusieurs années dans une sélection de thrillers et polars. Je me suis enfin décidée à le lire !

De quoi ça parle ?

David Gurney est un jeune retraité du NYPD, désormais installé dans la campagne du Delaware. Un jour, il est contacté par Mark Mellery, une connaissance de la fac, qui lui demande de l’aide pour comprendre un courrier anonyme bien trop menaçant à son goût… Car l’expéditeur semble vouloir jouer avec sa victime : et si l’on était capable de deviner à l’avance un chiffre auquel vous alliez penser ? Un jeu qui va prendre de l’ampleur et impliquer David Gurney dans une véritable enquête policière.

Mon avis

Un petit polar de temps en temps, ça fait un bien fou ! Après Maupassant, j’avais besoin d’une intrigue bien ficelée et d’un suspense de haut vol. J’ai trouvé ces ingrédients dans cet énigmatique roman, ouf ! L’intrigue débute avec une lettre anonyme proposant un petit jeu apparemment inoffensif à son destinataire. Rien de très original, pourtant, cela suffit à intriguer le lecteur et lui donne déjà envie de savoir qui, pourquoi, comment.

Malgré une première moitié assez lente, qui permet de poser tous les éléments, 658 est un roman convaincant : oscillant entre thriller psychologique et policier traditionnel, il s’améliore au fil des pages. Le suspense est crescendo, et les petites révélations disséminées ici et là ne font qu’accentuer le questionnement du lecteur.

La plus grande réussite du roman, selon moi, est de nous donner progressivement les réponses à « quand », « pourquoi », « comment », sans jamais nous laisser deviner le « qui ». Bien sûr, les 200 dernières pages nous permettent d’éclaircir le mystère, mais c’est après beaucoup de frustration. La révélation n’en est que plus belle. Si évidente, et pourtant !

Si vous avez envie de vous faire un peu peur mais surtout de vous creuser les méninges, choisissez 658, un policier digne de ce nom. De mon côté, je compte bien poursuivre ma découverte de John Verdon et continuer à suivre son enquêteur David Gurney, qui fait aussi partie d’autres romans de l’auteur.

Une réflexion au sujet de « 658, John Verdon »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s