Blabla·Spectacles

Classement des salles de spectacle les moins confortables de Paris

Je crois qu’il est de mon devoir de grande, mais aussi de quasi-parisienne, de vous informer sur les salles de spectacle de Paris les moins confortables. D’abord parce qu’il est INCONCEVABLE et ODIEUX de faire payer un certain prix une place de spectacle qui vous tord le corps et vous inflige les pires crampes aux fessiers / des bleus aux genoux (au choix). Ensuite parce que mine de rien, non, ce n’est pas une chose rare. C’est même assez courant. Les théâtres parisiens sont légion, ils ont de l’allure, ils brillent de mille feux, ils ont connu les plus grands comédiens… mais ils sont horriblement inconfortables !

Mes critères de classement :

1. La place pour les jambes. Evidemment, être assis de manière tout à fait classique (avec les genoux au même niveau que le bassin, donc), est la moindre des choses.

2. Le dossier du siège. Que l’on ne ressorte pas avec une colonne vertébrale déplacée ou un torticolis.

3. Le niveau de température dans la salle. Rappelons que 60 cm² par personne, avec manteau, pull et écharpe, c’est déjà une façon de tenir chaud au public. Coupez le chauffage.

Je teste assez régulièrement des salles de théâtre à Paris, plutôt par hasard parce que j’y vais pour le spectacle plus que pour la salle. Je vous livre dès à présent mon classement des salles les moins confortables A EVITER A TOUT PRIX (sauf si on vous offre une place ou que vous connaissez personnellement un comédien/une comédienne).

Avant cela, je tiens à vous dire que la meilleure salle de tous les temps, selon moi, qui cumule tous les avantages, c’est le Palais des Congrès de Paris : vue dégagée, place assise correcte, confort… Enfin, on profite du spectacle ! Oui, c’est une salle moderne, donc plus facile à aménager qu’un petit théâtre parisien tout vieux, mais ça compte quand même beaucoup. Les petits théâtres n’ont qu’à supprimer des rangs et investir dans des sièges. Merdouille.

LE CLASSEMENT

Première Place
L’Européen

Eviter particulièrement les derniers rangs, et tous ceux sur les côtés. Soyez en avance si vous voulez écouter le spectacle avec attention et, donc, en profiter, car le placement est libre (enfer et damnation).

Je crois que là, ça y est, j’ai trouvé la perle rare ! Je ne croyais pas ça possible, mais une fois le siège déplié, il restait environ la longueur de ma main pour placer mes jambes. EST-CE NORMAL ?

siege-leuropeen-salle-paris
Notez le genou gauche s’immisçant dans l’espace vital du spectateur assis devant (il était parti) et l’invasion de l’espace vital du spectateur de droite par le genou droit. Tout en finesse.

Je me suis donc tenue les genoux pliés contre mon ventre, en mode « petite fille boudeuse », les bottes sur le bord du siège, les cuisses en apnée, les pieds enfourmillés, les fesses coincées… L’enfer.

Deuxième Place
Le Théâtre Antoine

C’est là aussi du très lourd. Cette fois encore, j’étais assise dans un balcon, au dernier rang. A éviter aussi. L’écrasement n’est pas loin. J’ai également cru mourir de chaud. Une nouvelle forme de torture. Rappelez-vous ma souffrance lors des Derniers jours de Stefan Zweig.

Troisième Place
Le Trianon

Il faut croire que les places du fond sont à éviter par tous les moyens, car c’est toujours là que je souffre le martyre. Le Trianon m’a aussi vendu du cauchemar, avec inconfort, place pour culs-de-jatte et fournaise volcanique. Je n’ai donc pas apprécié le concert que je venais écouter. Mission réussie ! Yeah !

Quatrième Place
Bobino

Bobino est à côté des autres une salle confortable (ah oui oui, carrément). Restons neutres toutefois, et précisons, malgré la bonne vue de la scène, que les places de l’orchestre sont destinées à vous broyer les genoux. Apportez des coques protectrices pour le roller, et tout ira comme sur des roulettes !

[Ce classement va probablement s’enrichir. Patience, patience.]

9 réflexions au sujet de « Classement des salles de spectacle les moins confortables de Paris »

  1. Bobino est très confortable quand on est en bas (à condition de ne pas avoir un géant devant). Par contre les places en haut au Châtelet sont vraie une torture, et pourtant, je suis loin d’être grande !

    1. Je n’ai pas testé le Théâtre du Châtelet, mais concernant Bobino, j’ai plusieurs fois été placée dans l’orchestre, au milieu, et franchement, c’était très serré. Les genoux dans le dos, très peu pour moi et mon voisin de devant…

  2. Alala tu m’as trop fait rire ma girafe d’amour, ne t’inquiète pas la semaine prochaine je m’occupe de toi (pieds, jambes, fessier, dos cabossé, etc 😉 ) Mouack!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s