Livres

No et moi, Delphine de Vigan

no-et-moi-delphine-de-viganPourquoi ce livre ?

C’est un cadeau de Mélanie, du blog Lis-moi si tu veux. Rappelez-vous, elle me l’a offert dans le cadre du swap que j’avais organisé !

De quoi ça parle ?

Lou, lycéenne surdouée, rencontre No par hasard, à la gare d’Austerlitz. No, c’est Nolwenn, une jeune sans-abri paumée. Lou va se prendre d’affection pour elle et tenter de l’apprivoiser…

Mon avis

J’ai maintes fois entendu parler du talent de Delphine de Vigan et déjà pu constater que No et moi est particulièrement apprécié des blogueurs littéraires. Mélanie a eu raison de me confier la lecture de ce court roman, qui mérite amplement son succès.

Vrai, plein de poésie et de tendresse, mais aussi brutal et sans chichis, ce livre décrit parfaitement le monde dans lequel nous vivons : l’indifférence générale face à la pauvreté et à la brutalité, la tristesse ambiante qui rythme nos journées, l’individualité… No et moi est finalement assez sombre. Heureusement, la relation forte qui se tisse entre Lou et No apporte une once d’humanité à ce récit dramatique.

Le style de l’auteur, simple et efficace, permet d’aller à l’essentiel : les phrases sont courtes, les chapitres rythmés. Lou est la narratrice, on s’identifie donc très rapidement à elle et à son regard critique sur la société. Observatrice, curieuse, elle ne comprend pas comment l’immense pauvreté peut côtoyer de si près la richesse. Notre regard est biaisé : on est de son avis ! Comment peut-on passer indifféremment devant un homme ou une femme de la rue ? Pourquoi en est-on là ?

No et moi pose donc beaucoup de questions et nous interpelle à propos de nos choix, nos comportements. Ni gaie, ni drôle, cette histoire n’en est pas moins belle. A lire !

Informations complémentaires

Le livre a obtenu le Prix des Libraires 2008 et a été adapté au cinéma par Zabou Breitman en 2010. Je n’ai pas encore vu cette adaptation mais j’en ai bien envie ! Si j’en ai l’occasion, je ne me priverai pas. Si vous la connaissez, qu’en avez-vous pensé ? Fidèle ou fantaisiste ?

VIGAN (de) Delphine, No et moi, éditions Le Livre de Poche, 2012 (première édition en 2007), 250 pages

11 réflexions au sujet de « No et moi, Delphine de Vigan »

  1. Adaptation ciné plutôt fidèle !
    Ravie de constater que ce roman t’a tout aussi plu qu’à moi ! 🙂

  2. J’ai tellement aimé Rien ne s’oppose à la nuit du même auteur que pour l’instant je n’ose pas trop me lancer dans un nouveau livre d’elle de peur d’être déçue. Ton article me donne envie en tout cas!

  3. Je n’ai pas vu l’adaptation ciné, j’attendais d’avoir un peu moins le livre à l’esprit … et puis j’ai fini par oublier de la voir ! ^^

  4. J’avais bien aimé ce livre aussi ! Et je suis d’accord, une fois terminée je me posais énormément de questions aussi sur notre société, nos relations avec les autres…
    Un bon souvenir (même si, comme tu le dis, ce n’est pas particulièrement joyeux )

  5. Je l’ai mais n’ai pas réussi à m’y plonger… J’espère que les prochains mois m’apporteront un peu d’apaisement pour retourner vers des ouvrages de ce type, sans concession sur notre société…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s