Films·Spectacles

Bilan culturel de mai

Catastrofik ! Décidemment, je crois que mon année culturelle 2015 prend un bien mauvais coton. A croire que je n’ai plus le temps de rien. En tout cas, j’ai vu de belles choses, c’est déjà bien !

Spectacle

fills-monkey_affiche« Incredible Drum Show » des Fills Monkey

Quel show ! Un spectacle musico-humoristique très dynamique, mené par deux talentueux batteurs grimaçants, formidablement inventifs : comme le dit France Gall, ils « tapent sur des tonneaux, sur des pianos, sur tout ce que dieu peut [leur] mettre entre les mains » ! Ou presque. La soirée commence avec une intro musclée, qui décolle les tympans et réveille un bon coup ! Idéal pour un vendredi soir, après une semaine remplie. Puis les voilà qui se font concurrence, tentant chacun leur tour de remporter l’adhésion du public, avec toujours plus de rythme et de génie. La poésie des bulles de savon et de percussions dalaïlamesques alterne avec la fête rock ‘n’ roll. Tout est prétexte à rythmique : balles, bâtons lumineux, quilles… Les adultes s’emportent, les enfants rient et applaudissent, on sent une vague de bonheur envahir le public ! Ce genre de spectacle fait un bien fou, on se sent revigoré à la sortie, avec l’âme naissante d’un batteur : dans la rue, les spectateurs tapotaient tout ce qu’ils pouvaient. Haha ! Une soirée réussie !

Cinéma

cine-mai2015

Deux films aux styles diamétralement opposés : d’abord « Connasse Princesse des cœurs », d’Eloïse Lang et Noémie Saglio, avec l’effrontée Camille Cottin. Une comédie tournée en caméra cachée qui reprend le principe de la mini-série de Canal+, c’est-à-dire être une « connasse » en public. Cette fois, la jeune femme à l’égo surdimensionné nous emmène à Londres pour tenter une rencontre avec le Prince Harry. Au rendez-vous, des situations cocasses, particulièrement osées et drôles. J’ai souri, mais n’ai pas ri aux éclats, cela manquait de surprise finalement. Tout de même très sympathique pour s’aérer l’esprit.

Ensuite, « Une belle fin » d’Uberto Pasolini, avec l’incroyable Eddie Marsan. L’histoire d’un homme seul et bien discipliné, dont le métier consiste à chercher les proches de morts solitaires, afin de les convier à leurs enterrements. Autant vous dire tout de suite que j’ai pleuré comme une madeleine face à ce magnifique film. Triste certes, mais très beau, très riche, magnifiquement tourné. L’Angleterre est un personnage à part entière. On s’attache énormément à cet homme seul, pourtant empli de douceur et d’amour pour ces inconnus disparus qu’ils bichonnent. Méticuleux, propre, calme, on rêve pour lui d’une vie un peu plus folle… Vraiment, un merveilleux film, mais triste, je me répète. A voir seulement si vous avez le moral. Mais à voir !

Mai est terminé ! Rendez-vous fin juin !

2 réflexions au sujet de « Bilan culturel de mai »

  1. Le deuxième film a l’air vraiment intéressant, et le spectacle devait être génial, je nous imagine bien toutes les deux taper comme des fofolles sur tout ce qui nous passe devant les yeux jusqu’à en exaspérer nico!! ;P Love U ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s