Livres

Ecarlate, Hillary Jordan

ecarlate_hillary-jordanPourquoi ce livre ?

Il y a un an et demi, j’avais été très convaincue par l’avis d’Iluze sur ce roman, et l’avais aussitôt noté dans ma wish-list. Il a mis un certain temps à arriver sur mes étagères, puisque c’est Laura qui me l’a offert lors de notre swap. En ce début d’année et après un polar, j’avais envie d’un genre que je lis assez peu. J’ai tranché en faveur d’une dystopie.

De quoi ça parle ?

L’histoire se passe dans le futur, dans une société américaine intolérante et dirigée par l’Eglise. Effraction, crime, opposition au pouvoir… Tout cela implique un châtiment terrible, qui vous dénonce aux yeux du monde : avoir la peau teintée. Hannah Payne fait partie de ces parias. C’est une Rouge, la nouvelle couleur de sa peau. Son crime ? Avoir avorté, pour garder secrète une liaison avec un pasteur marié. C’est l’histoire de sa lutte et de sa fuite que nous allons suivre…

Mon avis

WHAHOU ! Quel roman ! Avant ma lecture, j’étais déjà convaincue par l’histoire et l’idée principale de l’auteure : colorer la peau des « criminels » pour qu’ils soient rejetés toute leur vie. A la lecture, l’impression s’est confirmée. L’idée était effectivement bonne et surtout bien amenée.

Le plus effrayant, c’est qu’elle est assez réaliste. Il est tout à fait possible que dans le futur, l’Eglise détienne à nouveau le pouvoir et applique des lois de ce type, non ? C’est en tout cas le sentiment que j’ai eu. Ecarlate est certes un roman avec une intrigue et une héroïne pleine de courage, mais c’est surtout une façon de réfléchir aux règles de la religion chrétienne, lorsqu’elles sont poussées à l’extrême. En cette époque de terrorisme et extrémisme religieux, je trouve que c’est une belle façon de se faire son avis sur la question.

Mais revenons à l’histoire : Hannah, l’héroïne, n’a rien d’une rebelle à la manière des filles de Divergente ou Hunger Games. C’est une jeune femme croyante, pratiquante, qui suit les ordres de sa famille sans se poser trop de questions. C’est l’amour qu’elle porte pour un homme qui va bouleverser sa vie. J’ai vraiment beaucoup apprécié ce personnage féminin qui n’a finalement rien d’extraordinaire, mais qui finit par se laisser porter par son instinct et ses sentiments. En revanche, je n’ai jamais fait confiance en Aidan Dale, le pasteur avec lequel Hannah a une relation. Bien qu’il soit lui aussi amoureux et compréhensif, il ne risque pas vraiment sa place et sa réputation pour défendre la femme qu’il aime. La fin, qui n’a rien d’un happy end amoureux, est donc une réponse très appréciable à ce manque de courage.

Pour résumer, je vous le conseille fortement ! Je l’ai lu rapidement et avec passion, j’ai aimé Hannah et sa détermination, j’ai adoré réfléchir à la question du pouvoir et de la religion dans un tel contexte… Bref, un bouquin qui mérite d’être beaucoup plus connu. Excellent !

5 réflexions au sujet de « Ecarlate, Hillary Jordan »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s