Livres

La délicatesse, David Foenkinos

la-delicatesse_foenkinosPourquoi ce livre ?

Il m’a gentiment été offert par ma tutrice lors de mon dernier stage. J’en ai entendu tellement de bien que je n’ai pas tardé à le sortir de mes étagères.

De quoi ça parle ?

Nathalie vit heureuse avec François : depuis leur rencontre, ils ne connaissent que le bonheur d’être ensemble. Mariés, amoureux, ils sont pourtant frappés d’un terrible malheur… François meurt brutalement. Nathalie va devoir réapprendre à vivre seule. Jusqu’à sa rencontre avec Markus, l’un de ses collègues, effacé et ordinaire.

Mon avis

Si vous cherchez un roman plein de vie, rafraîchissant, léger et élégant, tentez celui-là ! La délicatesse est un de ces petits bijoux littéraires qui redonnent du baume au cœur, du courage en cas de difficultés. Lumineux, vraiment délicat et subtil, il contient tout ce qui me fait aimer la lecture : des personnages libres, insouciants, qui apprécient les petites choses sans vouloir à tout prix conquérir le monde ; une écriture rythmée, pleine d’humour, légère et fluide ; une histoire de rencontre amoureuse loin de tout stéréotype, sans eau de rose, sans réplique surfaite.

Nathalie, discrète et sensible, ne se plaint pas mais ne se confie pas non plus. C’est un personnage fort, solitaire et sauvage. Markus, ni beau ni laid, à l’allure quelconque, cache au creux de lui des talents insoupçonnés : drôle, malin, honnête, il séduit Nathalie et le lecteur sans le faire exprès. Ensemble, ils vont apprendre à s’apprivoiser hors des chemins battus et j’ai adoré les suivre au travail, au restaurant, chez eux, séparément puis ensemble.

David Foenkinos m’a aussi conquise grâce à son style d’écriture : les 210 pages se lisent à une vitesse éclair. Découpé en courts chapitres, aéré, plein d’anecdotes, ce roman est indiscutablement une parenthèse enchantée dans mes lectures plus noires, plus policières (même si j’adore cela aussi !). C’est une histoire qui pourrait avoir lieu, des personnages qui pourraient exister. Rien de mièvre ou de ridicule entre ces pages, tout ce que j’aime.

Le film tiré de ce roman me semble très bien adapté, particulièrement dans le choix des acteurs. François Damiens est assurément Markus et la délicatesse d’Audrey Tautou correspond à celle de Nathalie. Il ne manque que le style de l’auteur, difficile à retranscrire en images, qui fait tout le piquant de ce livre. A voir tout de même après avoir lu ce formidable roman plein d’espoir !

FOENKINOS David, La délicatesse, éditions Folio, 2013 (édition originale en 2009), 210 pages

8 réflexions au sujet de « La délicatesse, David Foenkinos »

  1. Moi le seul truc avec lequel j’ai pas accroché, c’est pas tellement le style de l’auteur (j’aime tout le monde, moi), mais son coté delire à coté de la plaque, genre les anotations en bas de pages completement surrealistes, etc etc

    Mais en dehors de ça j’ai adoré (et moi je veux pas voir le film parce que meme si je n’ai rien contre Audrey Tautou, François Damiens vraiment je peux pas…)

  2. je n’ai pas été déçu par la lecture de ce roman. frais, marrant, triste, agréable, une histoire qui tient la route , un chouette bouquin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s