Films

Rebelle : une histoire de cheveux

affiche-rebelleVous avez peut-être raté “Rebelle”, le dernier Disney/Pixar aux couleurs écossaises, sorti sur les écrans le 1er août dernier. J’ai cru que c’était aussi mon cas et puis j’ai constaté qu’il était toujours à l’affiche. Alors je suis allée jeter un œil à ce petit film d’animation qui avait plu aux chroniqueurs de l’émission Le Masque et la Plume (si, si, je les ai entendus !), sur France Inter, le 12 août exactement.

“Rebelle” raconte l’histoire de Merida, une jeune demoiselle flamboyante, heureuse de vivre libre dans une belle et mystérieuse contrée écossaise, entourée de sa petite famille. Mais un jour, sa mère la Reine lui fait comprendre qu’il va falloir choisir un prétendant pour époux, afin de respecter les traditions ancestrales et que la paix continue à régner.

Mais la jeune fille ne l’entend pas de cette oreille : au nom de quoi devrait-elle sacrifier sa liberté, elle qui aime tant galoper à travers champs et tirer à l’arc ? Pour de pures légendes ? Ja-mais ! En s’entêtant au lieu de s’écouter, la mère et la fille vont malheureusement être victimes d’une malédiction…

On s’en doute, bien sûr, cette jolie histoire finit bien. Oui mais ! Attention, dans “Rebelle”, les cheveux sont à l’honneur. Merida arbore une superbe chevelure rousse, aux boucles rebelles (justement).

La mère, quant à elle, tresse ses cinq mètres de cheveux comme elle peut, jusqu’à ce que tout ça se libère dans un coup de vent et la rajeunisse d’un seul coup. Le père, lui, bon roi Dagobert, cache quelques poils roux sous un casque de guerrier sanguinaire mais expose fièrement sa moustache décoiffée. Les triplés, as des bêtises en tout genre, sont tout “bigoudillés” (et roux, évidemment).

image10

rebelle-seigneurs

Même les personnages secondaires sont joliment poilus : les trois seigneurs, venus présenter leurs fils à Merida, ont de fantastiques tignasses. Coup de cœur pour les mèches noires indisciplinées du seigneur MacIntosh, à droite sur l’image.

Il semblerait qu’aujourd’hui, le roux soit à l’honneur, chose rare si j’en crois l’article dédié à ce sujet dans Marianne. Les cheveux aussi, puisque même le Musée du Quai Branly propose une expo sur les cheveux. Et comme je suis moi-même bien chevelue, j’irai sans doute y faire un tour.

Je vous conseille en tout cas ce film d’animation, qui a, pour une fois, la décence de présenter une princesse qui ne se marie pas. Une rebelle, quoi.

2 réflexions au sujet de « Rebelle : une histoire de cheveux »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s