Livres

L’assassin habite au 21, Stanislas-André Steeman

L'assassin habite au 21Ha celui-là, je vous le conseille ! C’est un tout p’tit bouquin facile à lire et plutôt aéré, drôle et intriguant, bref, moi, je ne demande rien d’autre.

Il s’agit d’une histoire à la Agatha Christie : la police londonienne du début des années 1900 enquête en vain sur un tueur en série qui signe tous ses crimes du nom de Mr Smith, dactylographié sur une carte de visite, qu’il glisse subrepticement dans les vestes de ses victimes. Il reste introuvable et aucun indice ne permet de retrouver sa trace. Jusqu’au jour où un pauvre homme apprend à l’inspecteur de Scotland Yard à quelle adresse le meurtrier habite. Au 21 Russel Square. Sauf qu’à ce numéro se trouve une pension de famille, réunissant une dizaine de résidents. Mais qui est donc Mr Smith !? 

Va suivre une série d’enquêtes sur les personnages de la pension, tous plus timbrés les uns que les autres, avec leurs secrets, leur timidité, leur vices. Moi, j’aime beaucoup Mr Crabtee, je l’imagine tout timide, obéissant à sa femme autoritaire, un brin coincé mais touchant, bref, un bon personnage. Tout comme la police londonienne, j’ai trouvé que “Mr Smith” était un pseudonyme anonyme très astucieux, particulièrement à Londres. Et puis l’histoire est bien construite, on ne devine jamais ce qui va se passer. L’auteur joue avec le lecteur, devine ses interrogations et les trouble. Il s’adresse même deux fois à nous, directement, en nous demandant si nous avons enfin compris.

Je suis sans doute un poil feignasse, ou alors tout est fait pour qu’on ne devine pas la fin, ce qui est sûr, c’est que je ne me suis pas vraiment posé de questions parce que j’étais sûre d’avoir la réponse en lisant, tout simplement. Héhé. Eh bien je n’étais pas prête de la deviner, cette réponse. Le dénouement m’a surpris. Ha il m’a bien eu !

J’ai vu que Clouzot l’avait adapté au cinéma, seulement, un p’tit monsieur d’un magasin de dvds m’a dit qu’il y avait eu des problèmes de droits ou j’sais pas quoi, et que du coup, on pouvait difficilement le trouver. Je l’ai vu d’occasion sur Internet aux alentours de 50€, c’est trop. Si j’pouvais l’emprunter quelque part, ce serait chouette.

Bon, en tout cas, tout ça pour dire : lisez ce p’tit bouquin fabuleux, c’est léger et amusant, ça se lit très bien dans le train ou dans les salles d’attente médicales et même au chaud dans son lit !

STEEMAN Stanislas-André, L’assassin habite au 21, Editions Le Livre de Poche, 2008 (1ère publication datant de 1986), 187 pages.

Une réflexion au sujet de « L’assassin habite au 21, Stanislas-André Steeman »

  1. en ce moment, le « cinéma de minuit » propose un cycle « policier français »: le métrage de Clouzot sera diffusé dans la nuit du 10 au 11 août prochain (vers 00h15 00h30)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s