Livres

Comme une respiration, Jean Teulé

comme-une-respiration_jean-teuléPourquoi ce livre ?

Parce que Jean Teulé ! Une collègue me l’a prêté, je me suis jetée dessus. Quelle sauvage !

De quoi ça parle ?

Teulé relate 40 petites histoires du quotidien, sans rapports en elles. 40 petites respirations, anecdotes, situations, parfois illustrées par quelques dessins ou photos.

Mon avis

Vous connaissez sans doute mon amour incommensurable pour Jean Teulé et sa plume unique. J’ai retrouvé dans ce recueil de textes la poésie et la simplicité qui le caractérisent. Ces 40 tout petits chapitres (une ou deux pages à chaque fois) pourraient faire partie d’un journal de bonnes nouvelles, d’un carnet de petits bonheurs. On sait et l’on sent que c’est l’auteur qui s’exprime, qui raconte ce qu’il a vu, vécu, entendu, observé.

Ces petits shots de jolies choses se lisent à toute vitesse mais se savourent aussi : on a envie, entre chaque chapitre, de lever le nez, de respirer une bonne bolée d’air et de sourire bêtement.

C’est un recueil au titre très bien trouvé et à la couverture apaisante. Si vous êtes hostile à la plume brute et acérée de Teulé dans ses romans, vous trouverez peut-être votre bonheur avec ces touches de douceur et de poésie.

Teulé est un auteur peu présent en librairie ou dans les salons… mais j’espère un jour le rencontrer ! Je l’aurais un jour, je l’aurais.

Livres

Les Contes d’Eva Luna, Isabel Allende

les-contes-d-eva-luna_isabel-allendePourquoi ce livre ?

Il m’a été offert par Myrtille lors du Swap Portrait chinois que j’avais organisé en novembre 2015 et patientait depuis sur mes étagères.

De quoi ça parle ?

Ce recueil rassemble 23 nouvelles d’Amérique Latine, racontées par le personnage d’Eva Luna, héroïne d’un autre roman de l’auteur.

Mon avis

Je ne connaissais rien d’Isabel Allende ni de son personnage Eva Luna. Je me suis donc lancée à l’aveugle dans ce recueil d’histoires. Assez courtes, ces nouvelles mettent en scène les aventures de couples, de femmes ou d’hommes de petits villages d’Amérique Latine. Une pauvre femme qui fait le choix de donner son enfant pour qu’il soit placé en famille d’accueil, à ses risques et périls ; un mari stupide qui ne se doute pas qu’en hébergeant ses deux femmes sous le même toit, il va lui arriver des bricoles…

L’ensemble de ce recueil m’a semblé assez mélancolique et triste. Les fins arrivent souvent comme un cheveu sur la soupe, sans espoir, sans retournement de situation. Les pauvres, les riches, les hommes, les femmes sont dans le même bateau. Je ne me suis pas particulièrement sentie touchée ou surprise par des personnages ou leurs décisions.

Peut-être faut-il connaître Isabel Allende et son œuvre pour mieux apprécier ces histoires… Je me suis sentie triste et désabusée après avoir refermé le livre. Dommage !

Livres

Nos gloires secrètes, Tonino Benacquista

Nos gloires secrètesPourquoi ce livre ?

Je l’ai reçu en cadeau d’anniversaire et c’est durant un voyage en train que je me suis plongée dans les nouvelles de Benacquista.

De quoi ça parle ?

Ce livre rassemble six nouvelles, chacune dédiée à un personnage qui garde en son for intérieur un secret, un exploit, une faute inavouable, une fierté.

Mon avis

J’avais découvert Benacquista avec Malavita, un de ses romans les plus connus il me semble. Déjà, j’avais été enchantée par son écriture et son humour. Dans Nos gloires secrètes, on retrouve l’écriture fine et poétique de l’auteur, qui dresse à chaque fois le portrait d’un personnage énigmatique. Ces six héros, tous masculins, gardent en eux un souvenir, une heure de gloire ou une vérité qui n’est pas toujours bonne à dire. Pourtant, ces secrets leur donnent une raison d’être ou expliquent leurs parcours.

Il ne serait pas très correct de vous révéler les petites gloires secrètes des personnages. C’est leur découverte qui fait la saveur du livre. Ainsi, la révélation finale faite dans la deuxième nouvelle, intitulée “L’origine des fonds”, est une belle revanche pour le riche parolier ; l’enfant mutique de “Patience d’ange”, qui se laisse dépérir aux yeux de ses parents, n’est pas si amorphe que ça… A chaque nouvelle ou presque, on est surpris par le dénouement.

Très vite lues, les nouvelles de Nos gloires secrètes sont de jolies histoires tendres, de courts portraits d’hommes révélant leur secret. Un bel ouvrage qui mérite d’être lu, dans les transports ou ailleurs !

BENACQUISTA Tonino, Nos gloires secrètes, éditions Gallimard, 2013, 219 pages