Blabla

Le sculpteur, Scott McCloud

sculpteur_scott-mccloudPourquoi ce livre ?

J’en ai beaucoup entendu parler sur la toile, alors un jour, j’ai craqué ! J’avais décidé de m’offrir des BD, j’ai jeté mon dévolu sur celle-ci.

De quoi ça parle ?

David Smith, jeune sculpteur qui manque de succès, conclut un pacte avec le diable tant il est désespéré. Il a désormais le pouvoir de sculpter tout et n’importe quoi à mains nues, ce qui devrait lui permettre de se faire connaître et apprécier. Mais en échange, il promet d’offrir sa vie dans 200 jours…

Mon avis

C’est une bande-dessinée lourde, qui pèse un certain poids sous le bras ; dense, qui contient des nombreuses péripéties et un personnage torturé bien complexe ; intense, qui touche et fascine son lecteur. Pour 25 €, vous avez de quoi lire, les amis !

Comme beaucoup de blogueurs littéraires, j’ai apprécié cette BD. Je l’ai lu en deux fois, ayant besoin de faire une pause pour quitter cet univers oppressant. Oui, notre héros David Smith n’est pas simple à cerner : il est dépressif, solitaire, mystérieux, et sa vie tourne autour de cela. L’ambiance est donc assez sombre et pessimiste. Pourtant, on s’attache rapidement au personnage, qui ne veut vivre que de son art et qui semble incompris.

L’originalité de l’histoire m’a aussi convaincue : les aventures torturées des sculpteurs sont bien rares dans la bande-dessinée ! Et ce magnifique pacte maléfique, qui m’a fait penser au film zinzin « Endiablé » (pour ceux qui se sont perdus dans les méandres des comédies américaines kitsch), juste une seconde. Donner sa vie pour faire reconnaître son talent… il faut être sacrément fou et audacieux !

Enfin, sachez que Le sculpteur est aussi une très belle histoire d’amour. Un simple pacte aurait manqué de profondeur… mais lorsque David tombe amoureux, cela remet tout en question ! Compliquée, cette histoire d’amour apporte beaucoup de poésie à l’ensemble et enrichit considérablement le propos.

sculpteur_scott-mccloud_planche

Bref, j’ai aimé ! Le dessin, sobre, rond, m’a aussi beaucoup plu. Le bleu glacé et le noir qui envahissent les pages accentuent le côté « rêve / cauchemar » du bouquin. On ne sait plus si les choses arrivent réellement… Bien joué !

C’est donc une BD que je vous conseille : un beau cadeau pour les amateurs de personnages torturés et pour les artistes, évidemment !

Une réflexion au sujet de « Le sculpteur, Scott McCloud »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s