Livres

Prodigieuses Créatures, Tracy Chevalier

Aujourd’hui, voici pour vous une critique plus spontanée, sans doute un brin moins classique.

Prodigieuses CréaturesTracy Chevalier écrit vraiment bien. En tout cas, j’ose espérer qu’elle est parfaitement traduite, parce que bien sûr, je la lis en français et Madame est américaine. Récemment, elle a sorti son tout dernier livre et j’avoue avoir tréTracy Chevalierpigné lorsque j’ai appris la nouvelle. J’ai lu tous ses livres, je les ai tous aimés, particulièrement La jeune fille à la perle, La Vierge en bleu et L’Innocence. Lorsque je lis ses romans, je me sens comme au ralenti, immergée dans un autre monde un peu poétique, à suivre les parcours de femmes fortes et solides que je ne peux qu’admirer.

On retrouve tout ça dans Prodigieuses Créatures, en suivant les vies de deux femmes des années 1800 : Elizabeth Philpot, vieille fille douce et passionnée par les animaux fossilisés ; Mary Anning, petite fille pauvre, dont le seul moyen de survivre est la vente des fossiles qu’elle déniche sur la plage. Elles se rencontrent dans un petit village situé au bord de la mer, sans doute grâce à leur passion commune. Entre complicité et jalousie, elles s’interrogent alors sur l’origine du monde et sur ces petits (ou gros) animaux de pierres.

L’histoire est belle, touchante et fascinante, mais elle intrigue aussi. Mary Anning a existé, Tracy Chevalier s’est donc inspiré de découvertes et de conflits entre hommes et femmes concernant la vérité scientifique réels. Et je trouve ça vraiment passionnant! Le roman interroge le passé : une femme ne pouvait-elle donc pas remettre en cause tout ce qu’on croyait véridique, simplement parce qu’elle était une femme ? Les scientifiques masculins ne pensaient-ils qu’à profiter du savoir-faire des femmes d’exception en se l’attribuant ?

En tout cas, je vous le conseille absolument ! C’est très agréable à lire, les façons de “parler” des deux femmes (parce qu’elles s’expriment à la première personne chacune leur tour) sont différentes et donc complémentaires et j’ai aimé suivre leur évolution et leurs sentiments à propos des fossiles, des hommes et de la science. Ca donnerait presque envie de chercher des fossiles !

CHEVALIER Tracy, Prodigieuses Créatures, Editions de La Table Ronde, 2010, 377 pages

Une réflexion au sujet de « Prodigieuses Créatures, Tracy Chevalier »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s