Livres

Paul dans le Nord, Michel Rabagliati

paul-dans-le-nord_michel-rabagliatiPourquoi ce livre ?

Depuis quelques années, j’achète et lis tous les « Paul » de Michel Rabagliati. J’aime beaucoup ce dessinateur québécois, auteur de toute une série de BD en noir et blanc qui retrace la vie et le quotidien de Paul au Québec. Ce tout nouvel épisode est sorti fin 2015 et je me suis empressée de me l’offrir.

De quoi ça parle ?

Cet opus se concentre sur l’adolescence de Paul, le héros de Michel Rabagliati : ses relations conflictuelles avec ses parents, ses envies d’ailleurs, ses histoires d’amitié et d’amour…

Mon avis

Comme pour les précédents tomes de la série des « Paul », je suis conquise ! Le dessin, toujours aussi rond et doux, nous embarque immédiatement au Québec, dans les coins enneigés et boisés du pays, aux côtés d’une famille bien d’là-bas. Parfois enfantin, le trait précis fait aussi naître de jolis paysages.

paul-dans-le-nord_michel-rabagliati_planche

L’histoire et le portrait adolescent de Paul, quant à eux, sont tout aussi séduisants. L’accent charismatique québécois est omniprésent, les personnages sont expressifs, attachants, complexes. Les questions que se pose Paul nous ont toutes traversé l’esprit, alors on se retrouve dans ce jeune homme en proie au doute, épris de liberté mais aussi un peu paresseux.

C’est toujours un bonheur de se plonger dans les histoires de Michel Rabagliati. Je ne peux que vous conseiller sa série « Paul », qui saura vous divertir et vous toucher au plus profond. Parfois drôle, parfois dramatique, la vie de Paul est tout simplement la vie que l’on a tous plus ou moins, avec l’exotisme du Québec en plus. Tentez !

Musique et concerts

Les Cowboys Fringants : qui veut du joyeux Québécois ?


CowboysFringantsJe ne saurais vous expliquer pourquoi, mais hier soir, subitement, j’ai eu envie d’écouter
Les Cowboys Fringants. Je suis maintenant ce groupe québécois depuis belle lurette, en fait depuis l’album intitulé “Break Syndical” qui date de 2002, que m’avait fait découvrir une copine de camp de vacances. Il était donc temps que je vous en parle ici !

Alors, de quelle musique s’agit-il, me direz-vous ! Un peu folk, un peu rock, un peu country, la musique des Cowboys est assez variée pour que l’on soit sans cesse surpris. Souvent très rythmée et dansante, elle peut aussi être douce et nostalgique. Les guitares habillent chaque chanson quand le violon illumine les mélodies. Parfaitement menée, la musique accompagne des paroles engagées, en faveur du Québec et de l’environnement, mais aussi des paroles romantiques, des textes d’amoureux, des déclarations.

Karl Tremblay (le deuxième homme sur la photo) est le principal chanteur du groupe. Sa voix douce et son accent québécois sauront sans aucun doute vous charmer ! Quant aux magnifiques textes de certaines chansons, on les doit au talentueux Jean-François Pauzé (le premier homme sur la photo).

Si vous ne connaissez pas encore Les Cowboys Fringants, je vous conseille deux albums : “L’expédition” et “La Grand Messe”. Le dernier en date me semble un peu en-dessous de ceux-là, mais peut-être est-ce parce que je ne l’ai pas autant écouté.

Oui, mais alors, quelles chansons, hein !? Selon moi, les chansons phares sont les suivantes :

– Ti-Cul : l’histoire d’un jeune mec qui veut vivre ses rêves et non pas suivre l’avis des autres. Yeah !

– Les étoiles filantes : une sublime chanson sur le temps qui passe. Larmichette.

– Chêne et Roseau : une petite fable à la La Fontaine. La sagesse.

– Monsieur : mais qui est donc l’Homme Politique ? Les Cowboys nous le raconte.

– Toune d’automne : une ballade nostalgique spéciale Cowboys.

– La Manifestation : portrait de manifestants.

Si vous êtes bon Français et ne comprenez pas toutes les paroles, c’est normal, c’est du québécois. Les expressions et les termes bien d’chez eux ont parfois du mal à se comprendre à l’oreille mais on s’y fait, promis ! On finit même par adorer ça ! Une fois que vous aurez écouté un peu de ces tubes (oui oui), tentez, pourquoi pas, un p’tit concert.

Je me souviens les avoir vus au Zénith de Paris il y a quelques années et j’avais trouvé ce spectacle tout simplement magique. J’ai encore en souvenir l’interprétation des “Etoiles filantes”, avec un public illuminé par des milliers de flammes de briquets. Nous étions tous en osmose avec la musique, c’était parfait !

Vous avez envie de vous défouler, puis de tomber amoureux(se), puis de vous rappeler du bon vieux temps, puis de critiquer un peu, puis de penser aux gens que vous aimez ? Pour l’ambiance, pas d’hésitation, mettez Les Cowboys Fringants !