Livres

Avant d’aller dormir, S. J. Watson

avant-daller-dormir-watsonPourquoi ce livre ?

En ayant tellement lu de bons avis sur ce roman sur la toile, j’ai fini par acheter la version poche, sans toutefois me jeter dessus (aucune cohérence). J’ai fini par le sortir de mes étagères il y a quelques semaines.

De quoi ça parle ?

Tous les matins, Christine se réveille sans savoir qui elle est. Ben, l’homme qui partage sa vie, ne cesse de lui raconter pourquoi elle est amnésique. Un jour, elle trouve un journal intime, le sien, qui va lui révéler les incohérences et mensonges qui ponctuent le discours de son entourage. Que lui est-il vraiment arrivé ? A qui faire confiance ?

Mon avis

Génial ! Une fois de plus, cette lecture est un coup de cœur (décidément, en ce moment, je ne fais que des bonnes pioches) ! Un thriller psycho parfaitement mené ! Un premier roman qui plus est !

L’intrigue est très bien conçue : la tension monte progressivement. On angoisse comme Christine et on soupçonne tous les autres personnages. Chaque chapitre retourne la situation : finalement, il semblerait que cet homme soit fiable, mais quelques pages plus loin, le voilà qui semble très suspect, tout à coup ! Un effet paranoïaque qui révèle un talent indéniable de la part de l’écrivain.

La révélation finale ensuite : évidemment, je ne vous la dévoilerai pas, mais sachez qu’elle est tout à fait surprenante ! Si vous la devinez, vous êtes vraiment très TRES fort. Une idée astucieuse et inattendue, qui rend la fin du roman savoureuse.

Les personnages, quant à eux, se révèlent particulièrement réalistes : on y croit ! Ils sont peu nombreux mais tous ont leur importance : Ben, le mari mystérieux aux petits soins ; le Dr Nash, qui semble un peu trop intéressé ; la copine Claire, absente, disparue. Une ambiance hitchcockienne tout à fait à mon goût !

Si vous aimez les thrillers psychologiques, celui-là est assurément l’un des plus urgents à découvrir. Fascinant, plein de rebondissements, addictif… on pourrait le qualifier de mille façons.

Informations complémentaires

Avant d’aller dormir a reçu le prix SNCF du Polar 2012. Rowan Joffe l’a adapté au cinéma et j’ai TELLEMENT hâte qu’il sorte en salles ! Pas de date encore prévue, mais une bande-annonce sortie début juillet. Je trouve Nicole Kidman parfaite pour ce rôle. J’ai hâte !

WATSON S. J., Avant d’aller dormir, éditions Pocket, 2013 (édition originale en 2011), traduit par Sophie Aslanides, 470 pages

Livres

Comme ton ombre, Elizabeth Haynes

comme-ton-ombre_elizabeth-haynesPourquoi ce livre ?

Il y a quelques mois, j’ai visionné la vidéo “coup de cœur” de Nina, du blog Le Libr’Air. Son avis m’avait absolument convaincue de lire ce thriller psychologique. Après avoir mis un certain temps à l’acheter, je me suis jetée dessus !

De quoi ça parle ?

L’histoire se déroule en deux temps. D’un côté, nous sommes en 2003 et l’on découvre la jeune Cathy, grande fêtarde entourée d’amis. Un soir, elle fait la rencontre de Lee, un homme séduisant et mystérieux et tombe très vite amoureuse de lui. De l’autre, on la retrouve quatre ans plus tard, paranoïaque, bourrée de TOC, seule et effrayée. Que s’est-il donc passé entre temps pour qu’elle change du tout au tout ?

Mon avis

Je déclare officiellement qu’il s’agit de mon premier coup de cœur 2014 ! La quatrième de couverture et l’avis très positif de Nina m’avaient convaincue avant l’heure mais après lecture, je confirme qu’il s’agit d’un excellent roman.

D’abord parce que l’ambiance malsaine distillée à chaque page retient l’attention : dès le début du livre, notre curiosité est piquée à vif. Très vite, notre seule obsession est de savoir pourquoi Cathy est devenue aussi névrosée. Les chapitres, courts et cinglants, s’enchaînent avec délice et rapidité. L’alternance entre 2003 et 2007 ne dérange jamais, car les éléments de ces deux périodes sont liés.

Ensuite parce que la narratrice et héroïne qu’est Cathy est profondément touchante. Son histoire avec Lee fait d’abord rêver avant de surprendre et d’effrayer : oui, cela est réaliste et même possible ! Attention aux hommes mystérieux et ultra-possessifs… Le harcèlement moral dont elle est victime grignote aussi le lecteur. On prend peur avec elle, on s’attend à chaque ligne à un nouveau rebondissement. Fébrile, on se crispe et l’on tourne les pages sans s’arrêter, saisi par l’horreur qui se dévoile petit à petit mais tout de même curieux d’en savoir plus.

Enfin parce qu’Elizabeth Haynes possède un talent d’écriture et de mise en scène évident. Le style percutant, soutenu par une mise en page aérée, peut difficilement ennuyer le lecteur. Je mets chacun de vous au défi de vous endormir sur ce bouquin ! Notez tout de même qu’il s’agit d’un premier roman, initialement écrit dans le cadre du Nanowrimo (projet à portée internationale et ouvert à tous, qui consiste, chaque année, à écrire un roman de 50 000 mots en un mois).

Si vous cherchez un thriller psychologique réaliste qui fait froid dans le dos et se lit vite et bien, optez pour Comme ton ombre. Il rebooste l’envie et le rythme de lecture, passionne par son sujet, accroche par son style, il est en tous points parfait ! A lire d’urgence !

HAYNES Elizabeth, Comme ton ombre, éditions Le Livre de Poche, 2012 (initialement publié en 2011 chez les Presses de la Cité), traduit par Sylvie Schneiter, 477 pages