Livres

La forêt des ombres, Franck Thilliez

thilliez-foret-des-ombresPourquoi ce livre ?

La forêt des ombres faisait partie d’une sélection de thrillers gagnée grâce à Univers Poche (qui rassemble notamment les éditions Fleuve, Pocket et 10/18).

De quoi ça parle ?

David Miller, thanatopracteur et écrivain, est un jour abordé par un vieux milliardaire handicapé, prénommé Arthur Doffre. Parce qu’il sait écrire et qu’il s’y connaît en morts (!), celui-ci lui propose, en échange de plusieurs milliers d’euros, d’écrire l’histoire du Bourreau 125, un tueur en série qui s’est suicidé. La condition : passer un mois ensemble, avec leurs proches respectifs, dans un chalet perdu en pleine Forêt-Noire, en Allemagne. Très vite, David accepte et se retrouve avec sa famille dans ce lieu isolé de tout, propice au pire…

Mon avis

Quelques semaines après sa lecture, La forêt des ombres me laisse un avis mitigé. Car c’est un roman efficace, qui respecte ses promesses : l’angoisse, la paranoïa et l’horreur sont au rendez-vous, sans aucun doute. Le cadre, bien que peu original, s’y prête parfaitement : des personnages frustrés, énigmatiques ; un lieu isolé, entouré de neige ; une histoire de tueur en série qui refait surface… Il ne manque rien au scénario. De ce côté-là, on est donc servi et on avance plutôt bien dans l’intrigue, en grimaçant de temps en temps.

Pourtant, il me reste un goût de trop peu : le dénouement ne m’a pas convaincue. Chaque personnage se révèle petit à petit jusqu’à l’explosion finale, un peu trop tirée par les cheveux. Ma tête en lisant les dernières pages : sourcils froncés, bouche en O (oui, j’avais une tête bizarre). J’en voulais plus ! J’ai franchement eu l’impression que l’auteur avait d’abord pensé son intrigue avant d’y trouver un dénouement. Résultat, on est conquis puis déçu, parce que tout cela semble expliqué « vite fait », « parce qu’il le fallait ».

C’est finalement un roman d’horreur qui se lit pour l’horreur. Il manque quelque chose de plus profond, plus creusé, pour donner du volume à l’histoire et de la crédibilité aux personnages. Si vous cherchez un thriller, j’en ai d’autres en magasin qui en valent plus la peine.

Informations complémentaires

Les droits cinématographiques ont été achetés par Gaumont, selon la page Wikipédia. Ca promet !

THILLIEZ Franck, La forêt des ombres, éditions Pocket, 2013 (édition originale en 2006), 366 pages

3 réflexions au sujet de « La forêt des ombres, Franck Thilliez »

  1. Je n’ai pas lu ce roman, mais j’avais lu « Gattaca ». J’avais bien aimé, c’est un roman policier qui se lit bien mais il manquait un peu de relief. Je ne suis donc pas étonnée de constater que ton avis est mitigé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s