Livres

La théorie des cordes, José Carlos Somoza

theorie-des-cordes-somozaPourquoi ce livre ?

C’est ma copine A., avec qui j’échange beaucoup à propos de lecture, qui m’a conseillé ce roman. A peine prêté, déjà commencé !

De quoi ça parle ?

Elisa Robledo est une physicienne émerite espagnole. Alors qu’elle termine un cours à l’université, elle lit un article dans le journal et reçoit un coup de téléphone qui vont remettre sa vie en question… L’occasion de se confier à son ami et collègue Victor et de revenir sur son passé. Retour sur une île de l’Océan Indien, où, des années plus tôt, Elisa et une équipe de scientifiques tentaient de comprendre la fameuse théorie des cordes…

Mon avis

Avis à tous les incultes en physique, les non-initiés, non-passionnés, non-intéressés, ceux qui ne veulent justement pas se creuser la tête à comprendre ce qu’est la théorie des cordes, je suis comme vous ! J’ai bien essayé, mais non (d’ailleurs, si vous pouvez me l’expliquer avec des mots simples, je suis preneuse !). C’est pourquoi à la lecture du résumé de ce roman, j’avais un certain nombre d’appréhensions : vais-je comprendre quelque chose ? Et si l’intrigue est basée sur la physique, je vais faire comment ? [petit couinement de stress]

Puisque l’on m’avait conseillé ce roman, je n’avais plus qu’à m’y mettre. Surprise ! Les 50 premières pages me tiennent en haleine. On fait connaissance avec l’héroïne et son environnement, tout se passe bien. Puis le retour en arrière ajoute du piment : la voilà poursuivie par des hommes bien mystérieux, puis recrutée dans une équipe de scientifiques un peu tordus.

Tous ensemble vont parvenir à visionner des images du passé grâce à la théorie des cordes, et vont libérer une chose horrible qui va les poursuivre durant des années… C’est là que tout se détraque, que le suspense explose, que l’horreur prend le pas sur les sciences. C’est donc tout à fait abordable pour qui n’y comprend rien. Car ce roman est avant tout un thriller horrifique. On frissonne, on s’impatiente, on fronce les sourcils puis l’on écarquille les yeux…

Le style de Somoza, riche et fluide, ne complique pas l’environnement scientifique complexe dans lequel on se trouve déjà. Il l’explique plutôt, doucement mais sûrement. Saluons donc le travail de recherche de l’auteur, qui a tout l’air d’un pro !Même si quelques zones d’ombre persistent encore pour ma part, j’ai tout compris à l’intrigue ! Youhou !

Vous avez envie d’apprendre un peu la physique ? Vous aimez les thrillers, les histoires de « cause à effet » dans le temps, les éléments surnaturels ? Vous cherchez une bonne plume ? La théorie des cordes est pour vous.

SOMOZA José Carlos, La théorie des cordes, éditions Actes Sud, collection Babel, 2010 (première édition en 2006), traduit par Marianne Million, 514 pages